Vivre un divorce est un moment pénible qui a un impact sur plusieurs aspects de la vie d’un couple, dont celui des finances. Généralement, pour faciliter le processus, les gens préfèrent une séparation légale en premier lieu. Cela leur laisse le temps de réfléchir aux différentes options pendant que les fortes émotions s’atténuent graduellement.

Par la suite, les gens choisissent parfois de divorcer et, en de rares cas, ils se réconcilient. Comme la plupart des décisions majeures, l’argent entre en ligne de compte. Eh! oui, l’amour n’y échappe pas!  Cependant, l’important est de bien comprendre les aspects financiers de l’arrangement choisi. Une séparation légale peut ne pas convenir aux deux personnes, mais il est bon de savoir quelles sont vos options.

Le divorce est la façon légale de mettre fin au mariage et ainsi redonner à chacune des personnes le droit de se remarier. Quant à la séparation, elle implique que les deux conjoints vivent chacun de leur côté tout en demeurant légalement mariés. Habituellement, au moment de la séparation, il y a une ordonnance de la cour qui doit être respectée, laquelle indique par ailleurs tous les droits et les responsabilités du couple.

Les deux parties sont tenues de signer l’accord qui décrit la répartition des biens et des actifs, qui précise la garde des enfants, les droits de visite, le soutien des enfants, la pension alimentaire, les frais d’avocat ainsi que la conduite personnelle.

Voici quelques aspects financiers à tenir compte lors de la séparation juridique, du mariage et du divorce.

La couverture des soins de santé et l’assurance

 

Un conjoint peut continuer de bénéficier du régime familial lors d’une séparation, tandis que s’il y a divorce, la couverture des assurances médicales cessera immédiatement. Les régimes d’assurance des employés dans le secteur privé ne couvrent, en général, que les couples mariés ou les conjoints de fait.

Les prestations de sécurité sociale

 

Les couples étant mariés depuis au moins dix ans peuvent bénéficier de certaines prestations de sécurité sociale.

Les impôts

 

Les couples qui sont légalement séparés peuvent continuer de faire leurs déclarations de revenus ensemble. Cependant, les couples divorcés sont tenus de les remplir séparément. Notez que si vos gains de revenus totaux ont plus d’avantages lors de la déclaration d’impôt ensemble, la séparation juridique est l’option la plus bénéfique pour vous.

La pension alimentaire

 

La pension alimentaire s’applique seulement si le couple est légalement séparé. En d’autres termes, pour que les paiements de pension alimentaire soient déductibles d’impôt, les conjoints doivent avoir un document de séparation légale. Toutefois, les pensions alimentaires ne seront pas déductibles d’impôt si le payeur vit dans la même maison que le destinataire. Eh! oui, il arrive parfois que le couple décide de vivre sous le même toit selon des conditions particulières.

L’assurance militaire et les prestations d’invalidité et de décès

 

Pour bénéficier tous les deux de l’assurance militaire et des prestations de décès ou d’invalidité, ils doivent être légalement mariés pendant un minimum de dix ans.

La protection de la dette du conjoint

 

Souvent, les conjoints seront protégés de toute la dette accumulée par l’autre pendant le temps de leur séparation. Voyez donc à clarifier cet aspect afin d’éviter les engueulades…

L’accès financier aux comptes

 

Lors d’une séparation, chaque partie peut avoir accès au compte conjoint, au compte de chèques, au compte d’épargne et aux comptes de crédit. Cependant, certains couples opteront pour fermer le compte conjoint afin de le remplacer par des comptes séparés.

Les ressources communes

 

Le maintien de deux logements distincts peut être trop dispendieux pour un couple séparé. De ce fait, certains couples légalement séparés décident de vivre dans la même maison en établissant des conditions de cohabitation. Ils désignent différentes zones de la maison pour chaque individu tout en partageant d’autres espaces tels que la cuisine.

Dans l’éventualité où vous décideriez de vous séparer légalement comme alternative au divorce, il est impératif de vous protéger dès le début. Soyez certain de faire le tour de toutes les questions qui vous chicotent et surtout d’y apporter une réponse que vous veillerez à coucher sur papier. Nous ne le répéterons jamais assez : écrivez tout ce qui a été résolu, décidé et convenu entre les deux individus.

En guise d’aide-mémoire, voici quelques points que vous devez absolument aborder et… résoudre, bien sûr! Lors de la séparation, il est important de vous entendre sur qui obtiendra les actifs et quels seront-ils exactement. Qui est responsable des dettes du couple? Seront-elles départagées? Si oui, qui remboursera quoi et quand? Le montant de la pension alimentaire est aussi à établir ainsi que le bénéficiaire. Précisez également à quel moment elle prendra effet et la durée.

Bien que l’aspect financier implique plusieurs questionnements lorsque vous vous séparez légalement, sachez que le temps que vous y consacrerez sera gage de bonne entente au fil du temps. De plus, et ce qui n’est pas négligeable dans les circonstances, l’accord que vous signerez à ce moment-là vous servira si vous en venez au divorce.